actualités immobilières sur Maisons Laffite
7 Oct

Acheter une maison à Maisons-Laffitte coûte de plus en plus cher !

Vous avez une maison à vendre à Maisons-Laffitte ? Tout le monde le sait : après une année 2018 déjà exceptionnelle sur le marché immobilier français, 2019 l’est encore plus ! Augmentation des prix, explosion des volumes… La dynamique observée depuis maintenant quatre ans s’est poursuivie, voire accélérée au cours de l’année écoulée. Vous avez donc toutes les chances de vendre vite et bien votre maison à Maisons-Laffitte ! Malheureusement, acheter une maison coûte cher. Et ce, de de plus en plus. Faisons le point sur le budget des acquéreurs !

Le courtier Cafpi a rassemblé les chiffres sur l’évolution des caractéristiques des emprunts entre 2014 et 2019 permettant de dresser un bilan sur les 5 dernières années et d’effectuer les premières projections pour la fin de l’année 2019, voire l’année 2020. Montant moyen emprunté, revenu annuel par famille, durée initiale du prêt… autant d’informations qui permettent de dresser avec précision le profil des primo-accédants et autres accédants dans les 8 départements de la région Île-de-France.

Dans les 8 départements franciliens étudiés, le montant moyen emprunté par les primo-accédants s’est envolé entre 2014 et le 1er semestre 2019, entre +15,1% en Seine-et-Marne à +47,6% à Paris (+37,9% dans les Hauts-de-Seine). C’est à Paris que les primo-accédants empruntent le plus. Avec un prix moyen au m² au-delà des 10 000 €, les primo-accédants parisiens ont vu leur enveloppe moyenne passer de 302 400 € en 2014 à 446 200 € au 1er semestre 2019. Dans les autres départements franciliens, la hausse du montant emprunté est comprise entre +15,1% pour la Seine-et-Marne et 23,1% pour le Val-d’Oise.

À l’image des primo-accédants, les autres accédants en Île-de-France doivent emprunter plus. Avec une augmentation des prix de l’immobilier de 23,2% à Paris en 5 ans, le montant emprunté a augmenté de 37,1%. « C’est dans les Hauts-de-Seine que le montant emprunté par les accédants a le plus augmenté, passant de 473 300 € en 2014 à 650 900 € au 1er semestre 2019, soit une hausse de 37,5%. Cela s’explique par des prix de l’immobilier qui ont augmenté de 14,3% sur la même période », note Fabrice Pesin, Directeur de la Stratégie et de l’Innovation de Cafpi.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée