actualités immobilières sur Maisons Laffite
28 jan

Une estimation à Maisons-Laffitte peut vous empêcher de négocier !

AdobeStock_142471955

Si vous achetez un logement à Maisons-Laffitte, en région parisienne, vous aurez tout intérêt à négocier. Mais est-ce toujours possible ? Certains vendeurs sont butés et s’accrochent à leur prix. Pas question de céder un centime. Alors, ont-ils tort ? Sont-ils trop gourmands ? Pas forcément… Si vous achetez un logement et que le vendeur refuse de négocier, aurez-vous, pour autant, mal acheté ? C’est ce que nous allons voir.

Pour comprendre le prix d’un logement à vendre et savoir s’il correspond à la valeur de celui-ci, il faut se pencher sur plusieurs éléments. Inutile de se lancer dans une étude de marché durant 6 mois, la réalité est bien plus simple. Aujourd’hui, avec Internet, tous les acheteurs ont accès aux prix. Ils les connaissent. Il leur est facile de comparer, de juger les annonces et d’écarter celles qui ne sont pas dans les  » clous « . Ils ne visitent donc pas les biens dont les prix sont farfelus. Forcément, ils n’ont pas envie de perdre leur temps. Alors, que font les vendeurs ? Ils se gardent bien, justement, d’être farfelus, de façon à attirer le maximum d’acheteurs. Alors, pour connaître avec exactitude la valeur de leur bien immobilier, ils font appel à une ou plusieurs agences immobilières. Ils demandent, ce qu’on appelle, une estimation immobilière à Maisons-Laffitte. Une fois qu’ils savent ce que vaut leur logement, pensez-vous réellement qu’ils aient envie de vendre au rabais, donc d’accepter une offre inférieure au prix qu’ils ont fixé ? Certainement pas.

Internet a tout changé
Voilà pourquoi, depuis Internet, les biens immobiliers sont affichés à des prix nets qui ne se négocient plus ou, en tout cas, de moins en moins. Si vous cherchez acheter un logement à un vendeur qui a fait réaliser une estimation à Maisons-Laffitte, vous pouvez espérer négocier de 2 et 5 % du prix de vente affiché. À condition d’avoir du doigté et de bons arguments !

O.D. / Bazikpress © woodaoba

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée